Résister à l’absence de rêve
Young Inspiration # 10

cropped-p10104931-e1400589967843

Et surtout ne rien lâcher

Steve Cutts

Here’s a new video I made for Moby, ‘Are You Lost In The World Like Me?’

 

Décidé à vivre heureux, il quitte l’école à l’âge de 13 ans. Depuis ? Pas de regret !

Il s’appelle Logan LaPlante, il a seulement 13 ans, et plus tard, il veut être heureux et en bonne santé. Alors, avec l’aide de sa mère, il a décidé de modifier son mode de vie et d’axer son éducation dans ce sens là. Dans cette conférence, il nous donne ses clés du bonheur.

 

Ces élèves qui fustigent l’école de la réussite, Magistral !!!

Des lycéens d’un établissement de Seine-Saint-Denis réunis par le Conseil économique social et environnemental tordent le cou à l’école néolibérale où la compétition nuit au savoir, à l’égalité et au plaisir d’apprendre. Ces témoignages  sont décisifs. Ces enfants devenus de jeunes adultes et n’ont plus besoin qu’on parle pour eux et ce qu’ils disent est déterminant

Ils dénoncent « l’école lieu de souffrance », « la compétition malsaine pour la meilleure note (de la classe) au détriment du savoir », la pression qui s’exerce sur eux, celle de l’institution avec ses notes et ses classements, ses évaluations formelles, ses effectifs, ses horaires, celle des parents par conformisme (la sacralité de l’école, même quand ils en ont été les perdants) ou par réalisme (le monde est dur, il faut qu’ils s’y préparent) et dont « les notes sont les seuls critères ».

Ils vont même jusqu’à établir un lien entre cette école et le monde néolibéral (et n’allez pas leur dire que ce sont leurs profs qui les formatent !).

 

 

25 ans en 2018, quelle place pour la jeunesse ?

| Léa Frédeval |

Jeune auteure, Léa dresse un portrait tantôt dur, tantôt drôle de la jeunesse dont elle fait partie et jette un regard bienveillant mais réaliste sur ses ainés dans une tentative de rapprochement des générations.

Diplômée d’une licence en Information et Communication, Léa Frédeval est une jeune auteure de 25 ans qui n’a pas sa langue dans sa poche. Repérée par les éditions Bayard, elle met sa verve au service de sa génération. Elle est notamment l’auteure de l’essai “Les Affamés : Chroniques d’une jeunesse qui ne lâche rien” (2014). Léa co-écrit actuellement l’adaptation cinématographique de son essai et développe en parallèle divers projets éditoriaux.

Les affamés

Elle revendique surtout la spécificité de cette jeunesse par rapport à ceux qui la précèdent et qui selon elle, en ignorent presque tout, tellement ils tentent de la rapprocher de leur propres expériences. Car le monde a changé, et sans doute cette génération est la première à « galérer » sans pouvoir forcément nourrir l’illusion d’un avenir meilleur, obligée à une lucidité que lui impose les parents, les professeurs comme les médias. Ce livre, écrit avec les mots de cette jeunesse écorchée, souvent drôle, souvent triste aussi, voudrait donner une autre image que celle d’un groupe de jeunes naïfs et insouciants. Il voudrait que soit reconnue la difficulté singulière d’être jeune dans un monde en crise. Il voudrait enfin faire remarquer l’élan, l’énergie, la créativité qui existe malgré tout et fera le monde de demain.

Les “Affamés” chroniques d’une jeunesse qui ne lâche rien, à visionner ici

 

à suivre

Related Post

Leave a Reply

%d bloggers like this: