Poetry in Motion

87fc9a6b1c3e838fe7790ee2695b36313bbb951d7a9525d2b95adfdf2b178268_large

Dimanche 17 Juillet, à la terrasse du Verschueren à Saint-Gilles, a eu lieu le premier Dazibao’s Corner ! Guy de Halleux a lancé des traits de lumière sur le Parvis, valsé sur l’horizon et sur l’arc-en-ciel de la vie….

 

13734930_1564667463836176_5277100994213077890_o

 

Poetry in Motion


Il n’est pas un jour où Guy ne partage un texte à un ou une inconnue à l’arrêt d’un tram, sur le chemin du travail, à une terrasse ensoleillée. Les gens lui livrent alors, souvent, une part de leur intimité qui fait écho à ses mots. Ils enrichissent ses poésies de leurs émotions. Souvent on lui dit que cela n’est pas courant, pourtant nous sommes si nombreux à écrire, peindre, sculpter, jouer, chanter….

Les temps que nous vivons  ont la couleur de la nuit où les ombres sombres de la barbarie ressurgissent, où les bruits de bottes se font de plus en plus insistants… Partager un peu de ses tripes avec l’autre, c’est abreuver et relier des êtres entre eux!
 Bâtissons des ponts en sachant que les ponts les plus solides sont ceux que l’on bâtit au quotidien avec nos proches mais aussi avec ces inconnus que la rencontre nous fait connaître! Ce n’est qu’en éprouvant le beau qu’on est capable d’y tendre et d’en faire un moteur personnel et partagé!


Pour avancer, le monde a besoin de la beauté de chacun d’entre nous!


Et cet été donne déjà le ton de la musique de la rentrée dont je ne doute pas qu’elle vous fera passer par cet endroit où fleurit la marguerite des peupliers….!

Alors,cet été, prenez la peine de sortir de votre coquille et d’exprimer ce qui vit en vous.
Partager ce que l’on ressent profondément, est un geste de vie, est un appel à la résistance contre le fatalisme et la résignation!
Alors, cet été, prenez vos fusains, vos plumes, instruments, vos belles voix….et partagez en le résultat à autrui!
La ville, notre ville, en a vraiment besoin!

TENDRESSE URBAINE
Une cité étourdie
Les autos sur les rails
Les tunnels interdits
Et rats qui la raillent
Une ville meurtrie
Causant en terrasse
Grise, côté pile
Riante côté face
Bruxelles s’effrite
C’est par où dès demain?
Bruxelles s’agrippe
Il part quand, le bon train?
Des fois, des gens errant
Secoués,suspendus
Exposés à tous vents
Moins vivants que pendus
Des fois, des gens créant
Ouvrant les horizons
Surfant en un instant
Sur l’infini boson
Bruxelles s’éclipse
C’est par où le rêve ?
Bruxelles s’enlise
C’est quand qu’on se lève ?
Là, ici, il est l’heure
Sonnons enfin l’éveil
Chassant haines et peurs
C’est demain la veille !
Si; là,le sol nous suit
C’est l’aube de ce jour
Qui prendra bien la nuit
Vers les lointains faubourgs
Bruxelles, la quête
Qui t’épanouira
Bruxelles,tes p’tits kets
Te la chantent déjà !

 

13708430_556219714561723_1346465847612156056_o

 

Et quelques mots de plus, “LE MONDE A BESOIN DE NOTRE BEAUTÉ”

La demande d’asile poétique de Guy de Halleux à la pMP[*], demande bien entendu acceptée :)))

Souvenirs, après l’Espagne, Bruxelles s’est indignée à son tour! Un noyau de jeunes Espagnols en lien avec des Belges tout aussi indignés qu’eux ont décidé d’occuper le Carré de Moscou, à Saint-Gilles. Guy de Halleux y était !!!

Voici un aperçu du campement des Indignés au Parvis de St Gilles, à son commencement …

 

Paroles Guy de Halleux

Photo Denis Leclercq


 

Bientôt près de chez vous !

Rendez vous en Août pour la seconde édition de DAZIBAO’s CORNER, ce sera Céline Lory qui nous fera la joie et l’honneur de partager ces moments trop rares.

 

 

 

Ecriture automatique – 8 juillet 2016

Dans la vie il faut se déranger. Tout le temps. Dé-range-toi le jour. Dé-range-toi la nuit. Au réveil et au coucher, défais ton lit. Fous un bordel pas croyable dans ta vie, mélange-toi gaiement, mets le désordre à l’ordre de chacun de tes jours, et sur cet amas de sentiments contradictoires, règne en maître fou, joyeux, hilare, que sais-je ; résiste à l’enterrement permanent des bibliothèques bien rangées, mélange l’alphabet de ta vie et fabriques-en de nouveaux mots qui te guériront, peut-être, de celui de n’être que toi.

Paroles Céline Lory

Photo NB Jens Bacheberle

 


 

Et maintenant, un peu d’histoire …

Le photographe Philip Wolmuth, documente depuis 35 ans le Speaker’ Corner de Londres, phare mondial de la liberté d’expression, voici quelques images extraite de son livre sur le sujet.

DAZIBAO’s CORNER, the Home of Free Speach, un projet citoyen Initié par la pMP[*] la petite Maison du Peuple, DAZIBAO, la BIB, le Pianofabriek project of Buurt Correspondent de quartier.

« DAZIBAO !!! Par 1060 en door 1060 !!! » est né sous l’impulsion de Dewey , un réseau de soutien à la presse locale, dont les principes de base sont les suivants. Créer – ici en région bruxelloise – une information plurielle, pratique et à taille humaine !

Related Post

Leave a Reply