Peut-être qu’ils savent tout

12473944_10156857041740096_7071517355577839613_o

Ce Samedi 26 Mars, Constant VZW, nous a invité à rencontrer quelques témoins sédentaires, mais non placides, de la vie Saint Gilloise. Nous ne regarderons plus jamais les arbres comme avant. La ville compte moins d’arbres que d’humains. Peut-être est-ce la raison pour laquelle les habitants cultivent de fortes relations avec eux. Lors de cette balade, la conteuse et guide nature An Mertens nous en a présenté quelques uns, remarquables, dans le quartier Bosnie à St-Gilles. Nous avons découvert qui ils sont, quels sont leurs droits, leurs devoirs et de quelles histoires ils ont été les témoins. Certaines de ces histoires ont été sussurées par des habitants, d’autres sont arrivées d’une ville d’antan que seuls les arbres se rappellent, et d’autres encore nous invitent à imaginer une ville future que nous ne connaîtrons peut-être jamais, mais que certains arbres vivront sûrement.

Chacun de nous devrait entretenir une relation avec la nature et l’énergie des arbres. Pour comprendre l’aide que le contact avec les arbres peut nous donner, il faut poser un nouveau regard et prendre contact avec lui. Les arbres nous émeuvent par leur beauté, leur majesté, leur force. Il ne suffit pas seulement de les contempler, imaginons les comme un être vivant. Et essayons de rentrer en contact avec eux…

All aboard !!!

L’Avenue du Roi est une belle avenue où, nous, les marronniers étions présents depuis 1865 à la demande de Léopold II (il n’aimait pas les hommes, mais au moins il aimait les arbres…). Mais nous avons tous succombé à une maladie. D’autres marronniers ont été replantés à la même place, il y a environ 30 ans. Les fleurs roses de nos arbres sont semblables à celles des cerisiers japonais. Nous sommes magnifiques au printemps, mais nous ne nous limitons pas à paraître. En temps de guerre, nous pouvons être utilisés pour faire du savon et du café. Quant à la substance qui recouvre nos bourgeons collants, elle est prisée par les abeilles qui les utilisent pour faire leurs ruches.

Comme vous, nous ne sommes que des numéros… Identifiés par la commune. Et pour prendre soin de nous, arbres de Saint-Gilles, nous ne pouvons compter que sur un humain… C’est peu, mais c’est déjà ça. Nos blessures, nos cicatrices, jamais ne se referment, elles perdurent, pour toujours.

J’ai moi aussi sur mon tronc une pancarte “Ici la nature gagne du terrain”

Inutile de vous dire qu’avec l’huile dont mes racines ont été aspergées, il me faudra lutter pour survivre. De toute façon, l’espérance de vie d’un arbre urbain n’est que d’une dizaine d’années.

Je suis meurtri par la coupe “tête de chat”, la coupe urbanistique que l’on m’impose tous les 3 ans et qui fait en sorte que je ne pousse pas trop en largeur. En effet, je dois me tenir à distance, rester à plus de 2 mètres de la façade.

Drôle d’endroit pour pondre un œuf bleu…

Soit, …, en bébé magnolia que je suis, j’accueille volontiers ce bébé œuf bleu.

Je suis un “bébé magnolia” de 3 ans. Je suis un arbre fossile. Il semblerait que des traces de mes fleurs aient été retrouvées dans des estomacs de dinosaures… De mes feuilles il est possible de faire du thé ou une épice en poudre.

Je suis majestueux, je suis superbe…

Je suis l’arbre le plus photographié de la commune, au printemps. Je suis une star, je suis… “Le” magnolia, bien sûr.

Platane porte moi bonheur !!!

Au printemps, toujours, les pompons naturels du platane sont rejoints par des pompons d’une autre espèce selon une tradition polonaise. Accrochés par toutes les tailles de mains, après un rituel de communion. Ils exauceront les vœux.

 

13083178_741939755942728_1695595920498135522_n

Auprès de mon arbre …

La rencontre avec l’énergie de l’arbre va nous permettre une rencontre avec soi. Chaque arbre comme chaque être humain possède un champ énergétique. Ce champ énergétique peut nous irradier lorsque vous vous approchez près de lui. L’échange avec un arbre est important, choisissez un arbre qui vous attire, par sa forme, sa majesté, sa puissance, regardez de plus près ses feuilles, ses couleurs, ses fruits, la puissance de son tronc. L’arbre peut agir sur votre état de santé, sur votre état de bien-être, il vous aide à retrouver le calme, un état de joie ou de sérénité. 
Libérez vous de vos tensions. Le contact avec la forêt vous procure de la joie et un profond sentiment de plénitude. L’arbre est vivant…Vous pouvez établir un contact avec l’arbre de votre choix.

 

13082682_743369255799778_5641536031694850104_n

Tout le monde peut il le faire ?

 La réponse est OUI !

Les arbres sont des capteurs naturels d’énergies cosmo-telluriques :


– Énergie cosmique, captée par les branches


– Énergie tellurique, captée par les racines


L’arbre agit donc comme un lien entre la terre et le ciel.
 Lorsque l’on entre en contact avec un arbre il s’établit une connexion entre vous et l’arbre, grâce à l’énergie de la nature. Allez vous promener en forêt, de préférence seul.e
. Choisissez un bel arbre, une confiance doit s’établir à la vue de l’arbre choisi.
Certains arbres rayonnent plus fort et plus loin que d’autres. Cela dépend de leur vitalité, de leur emplacement sur le sol et de leur espèce (un chêne vibre plus fort qu’un sureau par exemple).
Ce genre d’arbre est appelé arbre-maître ou arbre-totem. Tout comme un être humain, un arbre possède des corps subtils. 



La méthode du sourcier

C’est une sorte de dialogue avec l’arbre. On lui demande son autorisation, d’une certaine manière ! Repérer le corps subtil le plus éloigné du tronc (corps astral). Faire un pas en avant dans cette couche énergétique de l’arbre. Soyez détendu. Fermez les yeux, faites le vide dans votre esprit, relaxez vous, écoutez les bruits subtils de la nature.
 Bras le long du corps demandez à l’arbre, à voix haute ou mentalement : “Peux-tu sentir mes vibrations ?”
Après quelques secondes, si vous vous sentez légèrement perdre l’équilibre vers l’avant, cela veut dire qu’il vous a répondu par un “Oui”.
Avancez alors à environ 5 m de son tronc. Soyez détendu. Fermez les yeux, bras le long du corps et demandez à l’arbre, de voix haute ou mentalement : “Peux-tu me donner de l’énergie ?” Après quelques secondes, si vous vous sentez légèrement perdre l’équilibre vers l’avant, cela veut dire qu’il vous a répondu par un “Oui”.

Approchez vous de l’arbre, placez vos mains dessus, votre front peut aussi faire contact avec l’écorce. Vous sentirez quand le transfert d énergie sera accompli.

Après, n’oubliez pas de remercier ce grand-père qui vous a fait la grâce de vous donner de son énergie. Vous lui touchez le tronc et lui dites merci. Quelques recommandations : Ne choisissez pas un tout petit arbre, mais un gros et grand arbre, un arbre-maître. De préférence, ne soyez pas côté sud. Ne choisissez pas un arbre malade, car là, c’est lui qui a besoin de notre aide.

 

66116_308982552571786_2055893904_n

 

Photos Cendra Smith, Elke Gutierrez & Jeep Novak

Mots Cendra Smith & Jeep Novak

Related Post

Leave a Reply