Le papillon est notre ami

BACK2NATURE2

Les papillons sont naturellement insouciants et libres. Ils vont de fleur en fleur, se nourrissent et propagent la diversité et le pollen, en donnant la vie. Ils ont dû passer par d’importants changements physiques, en travaillant dur pour nourrir et accepter leurs formes enclavées. Avec de la patience et de la persévérance, cet insecte est devenu l’exemple typique de la nature de la vie insouciante, de la légèreté de l’être. Dans de nombreuses traditions à travers le monde, le papillon est un symbole de l’âme ou du monde de l’âme. Par exemple, dans la symbolique chinoise, il peut représenter l’immortalité. Pour les Japonais, un papillon blanc symbolise l’âme des défunts. Dans la Grèce antique, les papillons représentent la psyché ou l’âme et son attribut, l’immortalité.

Menace sur la survie des papillons en milieu urbain

Les papillons risquent de disparaître en ville. Dans les espaces fortement urbanisés, leur nombre et leur diversité génétique chute drastiquement. Dans les espaces les plus denses de la ville, comprenant plus de 56% de surface non-naturelle comme les routes ou les bâtiments, la diversité génétique du papillon chute de 70 à 90%. Les papillons n’ont plus d’espace pour se déplacer et ne peuvent plus rencontrer d’autres individus pour se reproduire. Ils présentent donc une forte consanguinité, ce qui diminue leur capacité de survie et d’adaptation à l’environnement et finit par décimer leur population.

Pour éviter la chute de la biodiversité en milieu urbain, des solutions existent, les toitures végétalisées, les potagers urbains, la verdure entre les rails de tram et les balcons fleuris permettent d’éviter la réduction des habitats. Mais il est important de veiller à connecter les espaces verts entre eux. A un moment où l’on parle de jardins sauvages, d’agriculture et de potagers urbains, il est utile de rappeler que ces espaces verts peuvent jouer un rôle décisif pour favoriser la biodiversité animale et végétale en ville, et le retour des espèces disparues si, et seulement si, ces espaces verts sont connectés entre eux et connectés avec l’extérieur de la ville. La préservation de la biodiversité est également essentielle pour favoriser une meilleure qualité de vie des citadins, y compris le bien-être lié à de meilleures conditions de santé. Pour cette raison, il est primordial que les autorités et les urbanistes adaptent la manière dont ils conçoivent les centres urbains.

Tout savoir sur les papillons

Le Machaon
Papilio machaon
Habitat: pelouses sèches, friches, jardins, prés, parcs, prairies fleuries.
 
On ne peut pas ne pas remarquer les papillons : leur ballet incessant, d’une fleur à l’autre, leur couleur chatoyante dans le soleil… Bonheur des yeux autant que bonheur du jardinier, les papillons représentent des pollinisateurs de premier ordre au jardin, au potager et au verger. Leur présence est la preuve que votre jardin est un milieu de qualité, sans produits chimiques. Menacés par la raréfaction de leurs milieux de vie et l’usage des pesticides, les papillons peuvent trouver refuge dans nos jardins, pour peu qu’on y aménage des espaces propices et qu’on y laisse pousser leurs plantes favorites. Les papillons jouent un rôle important de pollinisation. En visitant chaque fleur à la recherche de nectar, ils se couvrent de pollen qu’ils disséminent en passant de fleur en fleur. Sauvez ces insectes auxiliaires dont la population diminue inexorablement, en leur offrant des plantes nectarifères et un abri contre les intempéries et l’hiver.

 

Carte d’identité du papillon

Le papillon appartient à la famille des Lépidoptères.

La chenille du Monarque

C’est un insecte dont le corps est divisé en trois parties : la tête, le thorax et l’abdomen. Leurs yeux sont composés de milliers de petites cellules qui les rendent très sensibles aux couleurs, des fleurs notamment, le papillon aurait une préférence pour les couleurs jaune et violet. Le papillon a du flair, une nouvelle étude a fait la lumière sur les fonctions et l’évolution de l’odorat chez les papillons. Certains de leurs récepteurs olfactifs se sont spécialisés au cours du temps pour rechercher la nourriture et leurs partenaires. Les papillons peuvent sentir des phéromones à plusieurs kilomètres. 

Les ailes du papillon sont très fragiles, elles sont recouvertes d’écailles. C’est la “poudre” qui reste sur les mains lorsque l’on touche un papillon, elles ont en fait été arrachées, et sont malheureusement irremplaçables. C’est pourquoi il ne faut pas attraper un papillon avec les mains.

Le papillon adulte va sortir de sa chrysalide

Son habitat

Les papillons sont aussi très légers, et ils sont les jouets du vent si celui-ci est trop fort pour eux. Ils ont alors besoin d’un abri où se réfugier. Durant la saison froide, certaines espèces migrent vers des régions plus chaudes, d’autres restent sur place et cherchent refuge dans les maisons, les greniers, les hangars, les cabanes de jardins, les cavités des arbres, les interstices dans les murets, sous les feuilles…

Son régime alimentaire

Le papillon se nourrit du nectar des fleurs ; il est muni d’une trompe qu’il déroule pour aspirer ce liquide sucré. Il repère en vol les fleurs à butiner par leurs couleurs et leurs odeurs. Le papillon boit aussi près des mares et des flaques d’eau, pour les sels minéraux…

Qui dit papillon, dit aussi chenille, elle a mauvaise réputation puisqu’elle dévore les feuilles. Toutefois, si elles venaient à être trop nombreuses au jardin, et à causer des dégâts non négligeables, les oiseaux du jardin auront tôt fait d’en réguler la population !

Les chenilles monophages ne dévorent les feuilles que d’une seule espèce de plante, appelée plante hôte. Selon les espèces de papillons, leurs chenilles se délectent d’orties, de choux, de chardon, de trèfle, de plantain, d’ancolie ou encore de sureau.

Image associée

Azuré des Parcs

Habitat: friches, pelouses sèches, parcs ensoleillés, talus, voies ferrées.

Son cycle de vie

Au fil des saisons les papillons passent par différents stades : œuf, chenille, chrysalide avant de devenir un papillon adulte.

La femelle pond ses oeufs sur les plantes qui nourriront les chenilles, l’ortie par exemple, assurez-vous d’en avoir toujours dans un coin de votre jardin, pour épargner les plantes ornementales et potagères de leur appétit vorace.

Lorsque la chenille a atteint un certain poids, elle cesse de manger et se transforme en chrysalide. Elle restera sous cette forme une semaine à plusieurs mois suivant le temps et l’espèce. D’elle sortira l’imago : le papillon adulte.

C’est à stade qu’a lieu la reproduction, les papillons sécrètent des phéromones, et se livrent à des parades nuptiales pour attirer l’individu du sexe opposé. Selon les espèces, le papillon vit de quelques jours à quelques mois.

 

Résultat de recherche d'images pour "Paon du Jour"

Paon du Jour

Habitat: friches, terrains vagues, parcs ensoleillés.

Les menaces qui pèsent sur le papillon

Nombreuses sont les espèces de papillons qui disparaissent ou se raréfient. En Europe, le nombre de papillons vivant dans les prairies a été divisé par deux en 14 ans. Les raisons principales de ce déclin sont :
– la destruction massive ou la raréfaction de leurs habitats, lieux liés à leur survie et à leur reproduction : les haies, les zones humides, les plantes hôtes spécifiques des chenilles monophages, les prairies qui renferment de nombreuses plantes nectarifères…
– l’utilisation des produits chimiques : les herbicides détruisent les pantes hôtes des chenilles et les insecticides tuent aussi bien les insectes nuisibles que les papillons ;
– la pollution lumineuse : l’éclairage de nuit épuise les papillons nocturnes, qui se dirigent normalement à la lumière de la Lune. Ils se brûlent au contact des ampoules, ils deviennent vulnérables face à leurs prédateurs.

Comment sauver les papillons urbains

Les plantes préférées des papillons !

Attirés par leurs odeurs et leurs couleurs les papillons recherchent les plantes dites nectarifères. Il existe près de 600 espèces de plantes nourricières indigènes en Belgique qui procurent le pollen et nectar indispensable aux insectes butineurs et aux papillons. La morphologie des plantes est également déterminante. Par exemple, les papillons avec leurs grandes ailes préféreront les fleurs à large corolle qui leur seront plus accessibles. Bannissez les plantes exotiques.

Les plantes sauvages nectarifères : L’eupatoire est un régal pour les papillons mais aussi la reine-des-prés, l’aubépine, la bourrache, l’agastache, les trèfles, les pissenlits, les chardons, les ronces ou encore les violettes par exemple.

Les plantes aromatiques : Si les plantes aromatiques sont indispensables pour les cuisiniers, elles sont tout aussi importantes pour les papillons car elles constituent une source importante de nourriture pour eux et pour les chenilles. Exemple de plantes aromatiques appréciées des papillons : lavande, thym, romarin, verveine, menthe, fenouil, sauge…

Les papillons aiment le soleil, installez des pierres plates ou ils pourront se dorer au soleil.

Un abri pour les papillons

 

http://i1.wp.com/www.mafamillezen.com/w2018/wp-content/uploads/2015/05/P.VI_.04.OF_.VG_.jpg?resize=407%2C305&ssl=1

Un abri permet aux papillons de passer l’hiver, de se protéger durant les intempéries, d’y faire leur chrysalide en toute sécurité, hors de portée de leurs prédateurs. L’abri pour papillons est à installer en hauteur, sur une clôture, un mur, une pergola…
Orientée vers l’est pour capter les premiers rayons du soleil, la chambre centrale pourra être remplie de paille, herbes, ou de fleurs attractives pour les papillons.

abri-papillon-biodegradable.jpg

Abri à papillon bio dégradable

N’oubliez pas l’eau pour que les papillons puissent venir se désaltérer en été.

Une activité ludique pour les enfants pendant les vacances d’été est au mois d’Août le recensement urbain des papillons.

“Devine qui papillonne au jardin”

Ce grand recensement citoyen nous permet de développer nos connaissances sur les papillons et d’adopter ensuite de meilleures stratégies de conservation et de protection. Pour vous, c’est une occasion unique d’apprendre à reconnaître les papillons du jardin. L’émerveillement est garanti !

 et pour terminer un peu de poésie dans ce monde de brutes …

Papillon, toi qui vois clair, dis moi…

Un très beau texte de Christiane Désir sur son Blog

♕ M A D A M E K E K C H O S E ♕

Amoureuse de la terre, la vie simple m’appelle et me rappelle qu’il faut profiter de chaque instant, de chaque sourire, de chaque je t’aime. Avec mes mots et mes images, tu partiras avec moi vers une quête qui me tient à cœur… Rendre ce monde meilleur ❤
Des #besKes de #Madame Kekchose
 
http://i1.wp.com/1.bp.blogspot.com/-aXaohU_jlxo/WmntUVMgeLI/AAAAAAAAE2k/9UiLymxdE2wxxcUv_mE_UpF9Q0RAQ1f-ACLcBGAs/s1600/papillon.JPG?resize=728%2C728&ssl=1
.

Illustrations Christiane Désir

Et pour aller plus loin …

Devine, qui papillonne au jardin ?

 

facebook banner3

Avec le soutien de Bruxelles Environnement

illu_frnl_logobe_0

 

 

 

 

 

Related Post

Leave a Reply