Lançons des traits de lumière dans la nuit !

13507129_10209565355641946_4247271487068634305_n-2

Les temps que nous vivons  ont la couleur de la nuit où les ombres sombres de la barbarie ressurgissent, où les bruits de bottes se font de plus en plus insistants…

Notre ville a connu son lockdown, ses attentats, mais aussi l’accroissement de la pauvreté et de la précarité. Le système qui nous gouverne devient de plus en plus répressif, le cadre de plus en plus contraignant et de plus en plus orwellien.

C’est vrai, tout cela n’est pas réjouissant…. Pourtant, nous avons de beaux atouts qu’on ne peut nous enlever, une belle force créatrice, celle qui est en nous. La ville est pleine de créateurs, d’artistes de tout poil.  Alors,cet été, prenez la peine de sortir de votre coquille et d’exprimer ce qui vit en vous. 

Partager ce que l’on ressent profondément, est un geste de vie, est un appel à la résistance contre le fatalisme et la résignation!

Alors, cet été, prenez vos fusains, vos plumes, instruments, vos belles voix….et partagez en le résultat à autrui!

La ville, notre ville, en a vraiment besoin! 

TENDRESSE URBAINE
Une cité étourdie
Les autos sur les rails
Les tunnels interdits
Et rats qui la raillent
Une ville meurtrie
Causant en terrasse
Grise, côté pile
Riante côté face
Bruxelles s’effrite
C’est par où dès demain?
Bruxelles s’agrippe
Il part quand, le bon train?
Des fois, des gens errant
Secoués,suspendus
Exposés à tous vents
Moins vivants que pendus
Des fois, des gens créant
Ouvrant les horizons
Surfant en un instant
Sur l’infini boson
Bruxelles s’éclipse
C’est par où le rêve ?
Bruxelles s’enlise
C’est quand qu’on se lève ?
Là, ici, il est l’heure
Sonnons enfin l’éveil
Chassant haines et peurs
C’est demain la veille !
Si; là,le sol nous suit
C’est l’aube de ce jour
Qui prendra bien la nuit
Vers les lointains faubourgs
Bruxelles, la quête
Qui t’épanouira
Bruxelles,tes p’tits kets
Te la chantent déjà !
 

Paroles Guy de Halleux 18 mai 2016

Photo Saida Ô Salam

Related Post

Leave a Reply