L’algorithme roi

ce magnifique visuel, nous a été gracieusement mis à disposition par http://maisouvaleweb.fr/

Vous craignez qu’un jour l’ordinateur domine le monde ? Rassurez-vous, c’est déjà le cas ! De plus en plus d’actions de notre vie quotidienne sont régies par des programmes informatiques …

De plus en plus souvent, dans la presse, dans les réunions de concertation, dans les contrats de quartier, dans les réseaux sociaux on nous bassine avec des termes comme Smart Grid, Smart Cities, Big Data en nous présentant cela comme la panacée du futur antérieur.

Mais de quoi s’agit-il?

Dans un futur proche, toutes les choses physiques seront connectées à Internet. Il n’y aura pas que les smartphones, les montres (comme la Samsung Galaxy Gear) et les lunettes (les Google Glass), mais aussi les voitures, les machines à laver, les places de parking en ville, les panneaux solaires, les vêtements, les pots de fleur, les brosses à dents, etc.. Les possibilités sont infinies.

L’Internet des objets, IoT (Internet of Things), est un séisme d’une magnitude inconnue, qui va toucher tous les secteurs, de l’industrie à la distribution, de l’énergie à la santé, de la finance aux administrations publiques.

On entend parfois qu’Internet est à la fois le remède et le poison, mais couplé aux innovations de demain, qu’en sera-t-il?

 

9956958-16149274

 

A l’avenir, chaque objet équipé de capteurs produira des informations, ou données (data), susceptibles d’être exploitées, pour vous surveiller de près, ou pour créer de nouveaux services ou des applications dédiées, comme en on en connaît déjà pour les téléphones et les tablettes, sans oublier les objets espions comme la Smart TV de Samsung !!! On peut facilement dire que ces petits objets technologiques bouleversent notre manière de vivre aujourd’hui. Alors si ceux-ci paraissent alléchants et pratiques, ils suscitent certaines questions éthiques de l’ordre de la préservation de la vie privée.

Les datas ou données, désignent toutes les informations que récupèrent les objets connectés que  vous utilisez. Des informations médicales, à vos goûts musicaux en passant par vos données bancaires, les datas deviennent votre identité numérique. Celles-ci voyagent dans le monde entier entre les serveurs des marques des objets connectés et votre maison, smartphone ou ordinateur de bureau.

Régulièrement, reviennent dans les actualités des scandales de piratages de données, et de demandes de rançons contre la restitution de données dans le domaine médical surtout. Ce sont là des questions sensibles mais essentielles à garder en tête en ce qui concerne lInternet Des Objets. Cela ne veut pas dire que l’utilisation des objets connectés est dangereuse, simplement qu’il faut être averti et que ce ne sont pas des objets anodins. C’est leur capacité à nous connaitre qui en fait des assistants au quotidien, mais entre de mauvaises mains, ils peuvent nuire.

Toutes ces données appelées “Big Data” sont gérées par des algorithmes.

Un algorithme, c’est quoi ?

C’est une mécanique logique qui permet à un programme informatique de résoudre un problème. Par exemple : l’algorithme de Google qui classe les pages Web en fonction de multiples critères lorsque l’on fait une recherche.
Aujourd’hui, on peut recenser une dizaine d’algorithmes qui régissent littéralement notre vie au quotidien.

Même en amour

En tête, les algorithmes de Google, donc. Ils en viennent à nous donner une vision du monde propre au moteur de recherche, et si nous n’y prenons pas garde, insidieusement, modifient la nôtre.

On peut citer également l’algorithme de Facebook qui sélectionne les informations en fonction de leur popularité, c’est-à-dire du nombre de commentaires. Ce n’est pas tout. A votre avis, qui calcule les pourcentages de correspondances entre deux personnes sur les sites de rencontre ? Un algorithme, bien sûr ! De nombreux couples aujourd’hui sont donc en quelque sorte le fruit d’un algorithme.

N’oublions pas les délicieux algorithmes de la NSA, l’agence américaine de renseignement. La NSA enregistre beaucoup de choses mais n’écoute pas tout. Ce serait une tâche inhumaine. Ce sont des algorithmes qui s’en chargent.
Nous sommes également sous la coupe des algorithmes de suggestions automatiques. Par exemple, celui qui suggère des livres semblables à celui que l’on vient de commander sur Amazon. Idem pour la musique sur iTunes, Deezer ou Spotify.

La finance aussi

Plus lourds en conséquence : l’économie. Qu’est-ce qui régit la finance aujourd’hui ? Des algorithmes bien entendu. Ce sont des machines qui effectuent les « flash tradings », ces transactions à hautes fréquences, auxquelles plus personne ne comprend rien. 

Il y a aussi la prédiction des crimes, comme à Chicago.

Bref, les algorithmes sont en train de faire main basse sur tous nos processus de décisions. La prochaine étape, c’est peut-être, demain, un gouvernement algorithmique dans lequel les hommes politiques, comme dans le jeu “Sim City”, seraient remplacés par des logiciels. Une firme médicale de Hong Kong a déjà nommé à la tête de son comité directeur un algorithme appelé “VITAL”.

 

pokemon-go-1

Le fonctionnement des algorithmes reflète les choix des humains qui les ont conçus et sont donc par nature éminemment politiques. 

Le sociologue Dominique Cardon appelle à la vigilance et dénote le manque de connaissance relative au sujet des algorithmes, pourtant clé dans les débats démocratiques à venir. Les algorithmes n’anticipent pas le réel, ils le reproduisent, ils sont à l’image de nos sociétés, donc ils peuvent être bêtes. Sociologue au département SENSE d’Orange Labs et professeur associé à l’université de Marne-la-Vallée, son dernier ouvrage A quoi rêvent les algorithmes, nos vies à l’heure des Big Data, Paris, Seuil, 2015, dépouille consciencieusement le fonctionnement des rouages numériques qui façonnent notre expérience d’Internet.

Mais une question cruciale reste en suspens, si nous dépendons à ce point pour réguler notre vie quotidienne des algorithmes, à quel moment allons nous lâcher prise, et perdre le contrôle de nos vies ??? Kevin Slavin tente brièvement d’y répondre dans ce petit reportage.

 

à suivre

 

Pour aller plus loin un site à découvrir sans attendre :)
logo-mais-ou-va-le-web-2016-1

Related Post

Comments

  1. Mais où va le web

    C’est marrant ça me rappelle mes débuts, un peu catastrophiste, avec un sens de la nuance… assez nuancé… :)
    Enfin, ce billet est intéressant, même s’il va un peu vite en besogne, ce qui ne sert pas forcément le propos (les algorithmes ne nous ont pas encore mangé tous crus !). Mais… c’est vrai que la viande humaine mise en données en fait saliver plus d’un !

    Au plaisir de vous relire.

    • Jeep1060 Author

      Merci :)
      le sens de la nuance aide à la compréhension, enfin je pense 😀
      Ceci n’est qu’une mise en bouche, le premier billet d’une série destinée à planter
      le décor d’une pièce invisible pour beaucoup, acteurs malgré eux de cette “magnifique” aventure du “web 3.0”.

      La prochaine série parlera du Transhumanisme.

      Vous lire est aussi un plaisir.
      à bientôt
      Jeep

Pingbacks

  1. 1060 et le Web 3.0 — DAZIBAO - par 1060 en voor 1060 !
  2. Nous vivons une époque étrange et difficile — DAZIBAO - par 1060 en voor 1060 !

Leave a Reply