Femmes sans-papiers SE01E02

12794738_1700415363534187_6948350882535730728_o

Nous avions annoncé la manifestation du 6 Mars, et les déboires rencontrés à Saint-Gilles par le comité des femmes sans papiers, la manifestation a été un succès, en voici un petit compte rendu en images avec Sans Papiers TV

Et en paroles avec le comité des femmes sans-papiers …

“Nous sommes des femmes sans papiers de différentes origines et nous voulons sortir et rencontrer d‘autres femmes sans et avec papiers pour partager nos difficultés, nos expériences et nos connaissances.
Nous, femmes sans papiers, prenons la parole pour faire connaître notre situation comme femmes sans papiers et dénoncer la façon dont nous survivons avec ou sans enfants.
Nous, femmes sans papiers, revendiquons le respect des droits fondamentaux pour tous, l’égalité des hommes et des femmes avec ou sans papiers , l’abolition de l’esclavage moderne, des rafles et des centres fermés et exigeons une vie décente pour tous.
Nous, femmes sans papiers, en plus d’être confrontées à la répression et au musèlement par notre situation, nous avons dû faire face à un refus du bourgmestre de Saint Gilles de manifester dans sa commune. Face à l’indignation exprimée par de nombreuses personnes, ce dernier a dû faire marche arrière et nous concéder malgré tout « un tout petit bout » de parcours sur le territoire saint gillois.
Nous, femmes sans papiers, appelons toute personne à soutenir tous les sans papiers dans leur combat pour avoir accès à une vie digne comme citoyen-ne à part entière. Ce dimanche 6 mars est un jour important pour nous femmes sans papiers car nous aurons l’occasion de nous rencontrer, de nous parler, de rire et de passer un bon moment ensemble.”

On est invisible et c’est une violence sociale“, estime une représentante du Comité des femmes sans-papiers. “C’est comme si on n’existait pas. Nos situations de femmes sont peu prises en compte par l’Office des étrangers. On n’a pas le droit de travailler. Pour une femme c’est difficile de s’en sortir, alors imaginez si elle est sans-papiers. Si une femme sans-papiers subit des violences, il lui sera difficile de demander de l’aide. Elles craignent de s’adresser à la police, car elles ont peur de se faire arrêter et expulser. Elles ont pour les mêmes raisons peur de demander une aide médicale. Elles ont fui des violences faites aux femmes et elles font face ici à une violence sociale“.

Le comité des femmes sans-papiers & La Coordination des Sans-Papiers de Belgique

Dans le cadre de la manifestation de soutien aux Femmes Sans-Papiers du dimanche 6 mars 2016, l’équipe de BOZA TV est partie à la rencontre de migrantes militantes qui luttent pour la reconnaissance de leur situation, souvent précaire, par le monde politique, et sont en quête d’un statut légal. BOZA TV, nous fait rencontrer ici Romina, du Comité des Femmes Sans papiers, qui nous présente la situation de ces femmes.

.

Pingbacks

Merci à WebTV BOZA, mais aussi à Sans-Papiers TV, JSP, Collectif Krasnyi, et au Comité des Femmes sans Papiers

Related Post

Leave a Reply