C’était une journée de mars….

20160404_141112 bis

La journée était lumineuse, le ciel était bleu, le soleil déployait ses rayons dans le froid. C’était un dimanche de mars et je marchais d’un pas vigoureux pour me rendre chez ma marraine où j’étais invitée à déjeuner pour mon anniversaire. Je traversai comme à mon habitude le petit parc qui se trouve à la sortie du métro Horta ; quand je vis un groupe de quelques personnes réuni autour d’un homme qui se mit à parler. Comme j’ai l’âme curieuse, je me serais bien arrêtée pour l’écouter mais je ne le pouvais pas au risque de me mettre sérieusement en retard. Pour l’heure, j’étais attendue autre part…A ce moment-là, je ne savais pas encore que j’allais rencontrer par hasard, pour qui veut bien y croire, ce bonhomme aux cheveux blancs légèrement hirsute.

C’est en assistant au concert d’un ami quelques jours plus tard que je fis sa connaissance. Sans le savoir ma curiosité allait être comblée. Car je ne sais plus pour quelle raison, au cours de la soirée, il me raconta l’histoire de sa compagne qui avait choisi le jour et l’heure de son trépas comme on préparerait un long voyage vers l’inconnu. Outre la petite fête qu’elle fit en réunissant ses amis avant de s’en aller, cette femme avait émis un souhait. Elle avait demandé que l’on plante à la mémoire de son âme un arbre, exactement un poirier, justement dans ce petit parc saint-gillois du métro Horta.

Ce qui rend encore plus magnifique cette page de vie, c’est que ce jeune et, espérons-le, vigoureux poirier, n’a pas été déterré par les autorités communales. Je trouve qu’au-delà de ce très bel acte, il sème un frisson de désobéissance civile pour que perdure une âme inconnue dans nos mémoires et nous rattache directement à une part de nous-mêmes, à une part de notre humanité.

Depuis lors, lorsque je traverse ce petit parc, mon regard se tourne vers ce poirier, je le vois, je souris, je pense un instant à cette femme et je sais que ma journée sera bonne quoiqu’il arrive.

Puisse cette belle âme venir vous visiter un jour…

20160404_141028 bis

Leave a Reply