1060 Faces # 003

jipé2

Une pensée émue pour Jean Pierre dit JiPé notre ami l’homme accroupi du parvis silencieux, discret et gentil il s’en est allé pour de bon cette fois-ci 15 ans de “défense sociale”, il ne s’en est jamais remis Il ne faisait pas de vague, il était juste là… En été il portait toujours sa grosse veste et son bonnet Il m’avait dit: “quand on vit et “dort” dans la rue, on a toujours tellement froid qu’après on ne se réchauffe plus jamais…” Putain de chierie de vie… . 

ciao jp 


Premières pages de son “Grand Roman de la petite Maison du Peuple

JiPé par Antoine Loyer

 

‘un pt’it plan d’touriste tetèpe quoi                            ‘‘faut aller voir papy mais faut déjà aller acheter un café

‘le gars qui va aux putes et ‘y voit une enseigne ici : “J’te fais une pipe et j’te fais, j’te siffle la Marseillaise en même temps”.                          ‘alors y rentre y va dans l’bordel, et puis

effectivement, enfin elle éteint la lumière il lui siffle une bipe elle fait une bipe et elle lui siffle la Marseillaise ‘mais je sais plus comment ça va                  ‘°lala. ‘Alors il ressort de là, il comprend pas pourquoi elle a

   ‘réussit à faire ça il se dit la prochaine fois je vais y retourner et je vais trouver l’énigme ‘’Alors il y retourne              /             Et il va dans le même bordel et puis au moment d’éteindre il rallume la lumière

Et il voit sur sa table de chevet un œil de verre

Vous êtes de Saint­-Gilles ? Quasiment Saint­-Gilles Moi j’habite à Anderlecht Déjà Saint­-Gilles ça fera neuf ans J’ai d’la chance J’ai cinquante ­six ans, maintenant t’inquiète ça fait deux ans que je suis sans revenus voilà J’ai pas de revenus C’est fini pour ça ‘ils ont décidé de le supprimer, on supprime tout on va tout supprimer ça s’appelle les Parents terribles et aussi la petite Maison du Peuple

J’ai l’bras long J’en ai bu quatre d’affilé, de cafés

                  Deux heures et demi trois heures                /                 ‘tu s’ras chez toi JiPé (passage de misérables agents de la STIB (transports Bruxelles) “Alors on se fait d’nouveaux amis JiPé?” ‘pour ma part j’aurais voulu tabasser ces deux merdes y’a pas d’autres spots                     ouais mais faut voir s’ils sont agréables

‘je me mets à la place des gens je suis dans la merde mais je veux bien me mettre à la place des gens

je peux plus marcher J’ai été interné quinze ans j’ai fait un truc grave, je vais pas te le dire en tout j’ai fait quinze ans ça te regarde pas j’ai payé un peu plus que pour ce que j’ai fait …

 


 adieu jp

photos Denis Leclercq

Pingbaks

Infirmières de rue

Antoine Loyer

Related Post

Comments

  1. Jeep1060 Author

    de Jeanne-marie Géradin
    “Le 22/01, nous t’avons accompagné à ta dernière demeure avec les infirmières de rue qui t’ont soutenu durant ces moments difficiles ainsi que le couple qui t’avait offert tes lunettes c’était triste mais tu as enfin trouvé la paix après tant d’années dans la rue. Oui, cela fait 25 ans que je te vois tous les jours devant ma porte et on a bien ri, partagé à manger parfois un petit verre de vin car tu aimais les bonnes choses. Tu es bien là où tu es et nous ne t”oublierons jamais ma famille et moi. Repose en paix ami”

  2. Wow! This can be one particular of the most helpful blogs We have ever arrive across on this subject. Basically Magnificent. I’m also a specialist in this topic so I can understand your hard work.

Leave a Reply